La randonnée, le bonheur au bout des pieds

Excellente pour le corps de manière générale et accessible à tous, la randonnée a ses adeptes. Ils sont nombreux à parcourir les chemins de campagne et de montagne aux beaux jours. Pour autant, l’activité peut sembler un peu complexe pour qui n’a jamais eu l’occasion d’allonger un peu le circuit de la balade dominicale.

randonnée pédestre

N’ayez pas de complexe : tout s’apprend ! Vous trouverez ici les bases pour partir du bon pied et savoir comment vous équiper : chaussures, sac à dos randonnée, mais aussi habillement et équipement plus technique comme le porte bébé ou le bâton de randonnée.

La randonnée pédestre, qu’est-ce que c’est ?

C’est une activité sportive de plein air, qui peut se pratiquer sur n’importe quel chemin, balisé ou non. Elle peut se réaliser en solitaire ou à plusieurs : les buts recherchés ne seront alors pas les mêmes. En solo, la performance ou la contemplation seront en général de mise, tandis qu’une sortie en groupe favorise le partage d’expérience et les échanges.

Il n’y a pas de formule idéale : c’est à vous de trouver ce qui vous correspond le mieux ! Il faut cependant rester prudent lors de sortie seul : en cas d’accident, vous ne pouvez compter que sur vous-même pour vous tirer du mauvais pas ou appeler les secours. Si vous débutez, il conviendra alors de ne pas trop s’éloigner des sentiers bien balisés, et d’éviter les prises de risque inutile.

Sachez à ce sujet qu’il existe des GPS de randonnée qui peuvent servir de balise GPS, en cas de chute ou si vous vous égarez. Vous pourrez acquérir les rudiments de leur utilisation auprès d’un guide professionnel ou d’un club de randonnée.

Où pratiquer la randonnée ?

Tous les sentiers peuvent offrir un cadre propice à la randonnée, qu’ils soient en altitude ou non, plats ou pentus… Dans tous les cas, il convient d’adapter le circuit à son expérience sur le sujet et à sa condition physique. Il vaut mieux débuter avec peu de dénivelé, sur un petit circuit, et augmenter progressivement la difficulté à mesure que vous prenez de l’assurance. Cela vous permettra aussi de vous équiper progressivement de manière de plus en plus spécifique, car vous cernerez mieux vos besoins.

En France, il existe 3 types de circuits, gérés dans leur majorité par la Fédération Française de Randonnée pédestre (FFRandonnée) :

• Les sentiers dits de « Grande Randonnée ». Longs de plusieurs dizaines de kilomètres, ils proposent en général de relier 2 lieux en quelques jours à quelques semaines de marche. Balisés en rouge et blanc, ils totalisent plus de 60 000 kilomètres de marche ! Certains d’entre eux offrent aussi la possibilité de relier certaines villes de pays frontaliers comme l’Espagne, l’Italie ou la Belgique.

• Les chemins de Petite Randonnée (PR), balisés en jaune. Ces circuits, généralement plus courts, offrent des possibilités de randonnées sur la journée ou la demi journée.

• Les itinéraires de Grande Randonnée de Pays (GPR) sont eux indiqués en rouge et jaune. Ils permettent souvent de parcourir l’ensemble d’une région au moyen d’une boucle plus ou moins longue.

La FFRandonnée publie et met régulièrement à jour des topo-guides pour tous ces types d’itinéraire. Il est aussi possible de combiner des petits bouts de plusieurs circuits : des sites et applications en ligne vous permettent, grâce aux contributions d’internautes, de bénéficier de circuits sur mesure, établis autour d’une localité ou d’un point de vue.

Quelques circuits sont mythiques et font rêver plus d’un randonneur. C’est le cas du GR20 en Corse par exemple, ou des célèbres chemins de Compostelle, qui relient différentes villes de France à Saint Jacques de Compostelle en Espagne. Si le premier s’effectue généralement d’une traite en peu ou prou 15 jours consécutifs, les seconds peuvent être découpés en plusieurs segments, qu’il est possible de faire en partie, ou successivement, sur plusieurs années.

Où trouver des cartes de randonnées pédestres gratuites ?

Les topo-guides de la FFRandonnée sont souvent équipés d’une carte au 1/25 000ème ou 1/50 000ème situant le parcours choisi. Bien que très précise, cette carte s’arrête souvent au circuit choisi, et ne permettent pas de combiner un autre tracé. Elles peuvent aussi s’avérer limitées si vous vous égarez et vous retrouvez en dehors de la zone couverte.

Le portail internet de l’IGN propose lui aussi une carte sous la forme d’un application dynamique. Il peut servir à préparer ses circuits en ligne, et à visualiser le terrain avant de se rendre sur place grâce à la visualisation 3D. Il est en revanche difficile d’accès en cours de route car assez lourd à charger : selon la zone où vous vous trouver, cela peut compliquer l’affichage des données !

Enfin, de nombreux sites participatifs, comme Visorando, Rando GPS ou sentiers en France proposent des itinéraires et des cartes de randonnées pédestres gratuites dynamiques spécifiquement élaborés par des membres. Une partie d’entre eux offrent la possibilité soit de télécharger en amont l’itinéraire, soit d’utiliser une application qui peut fonctionner en partie hors ligne : pratique lorsque vous êtes loin de tout sur un sentier.

L’équipement pour la randonnée

Vous souhaitez vous lancer dans l’aventure, vous avez déniché quelques tours sympas, il ne vous manque plus qu’à vous équiper ? À la bonne heure ! Dans cette rubrique, vous trouverez tous nos conseils pour choisir habilement un sac randonnée ou une paire de chaussures. S’il est tout à fait possible de commencer à pratiquer avec un sac à dos standard et une paire de baskets (le temps d’essayer et de voir si l’activité vous plait), vous vous apercevrez rapidement de la pertinence de porter un équipement dédié à votre pratique sportive. Matériel plus léger, plus adapté (dimension et positionnement des poches pour un sac randonnée par exemple), plus agréable à utiliser : les arguments pour s’équiper correctement ne manquent pas.

Les chaussures de randonnée

Elles représentent la part la plus importante de votre équipement, car de leur confort et leur adéquation à votre pied dépendra votre aisance sur les sentiers et votre endurance !

En cuir ou en Gore-tex, montantes ou non, il en existe de très nombreux modèles, tous adaptés à une pratique particulière de la randonnée. Sans entrer dans les détails, sachez que les chaussures montantes seront les plus sécurisantes sur des chemins accidentés. Elles seront à privilégier dans des zones de montagne très caillouteuses ou fortement nivelées, mais elles risquent de s’avérer lourdes à porter sur des chemins plus roulants. Elles vous handicaperont peut être dans certains mouvements si vous souhaitez accélérer le pas ou grimper sur des rochers.

Le matériau dépend lui aussi de votre pratique : les chaussures en cuir sont plébiscitées par les grands marcheurs pour leur longévité et leur confort. Elles se révèleront néanmoins plus coûteuses que des chaussures en tissu, et moins respirantes, plus à même de provoquer de la transpiration lors de grosses chaleurs. Ce point est à considérer si l’essentiel de votre pratique se déroule durant les congés estivaux.

Ensuite, de nombreux modèles peuvent vous être proposées dans chaque catégorie. Pour une pratique mixte ou ludique, les chaussures dites d’approche peuvent constituer un bon compromis. Conçues pour être portées par des grimpeurs avant la voie d’escalade, ces chaussures ont la faculté à la fois d’être relativement souples, proches du pied, tout en le maintenant efficacement. Elles possèdent enfin, pour la plupart, une zone d’accroche sur la pointe du pied, qui aide à l’adhérence en terrain accidenté.

Le sac à dos randonnée

C’est lui aussi un élément primordial à la bonne réalisation de vos sorties.

De petite contenance pour les sorties à la demi journée ou d’une plus grande, il se doit d’être le plus léger possible et adapté à la morphologie de votre dos. Nous vous conseillons d’essayer votre sac avant de l’acheter, surtout si vous débutez : tous les modèles n’appuient pas de la même manière sur les épaules, et tous ne répartissent pas le poids de la même manière en fonction de leur configuration et de votre morphologie.

En général, pour des sacs de grande contenance, une armature dorsale rigide ainsi qu’une ceinture est proposée. L’attache des bretelles entre elles est souvent présente sur des sacs de bonne qualité : elle permet de remonter le poids du sac sur les épaules, ce qui peut aider à soulager le dos. En savoir plus sur Comment choisir son sac à dos de randonnée ? 

Quelle taille choisir ?

Il n’est pas facile de répondre précisément car nous n’avons pas tous les mêmes besoins en termes de matériel et de vivres lors de nos sorties. Nos attentes en termes de confort (le poids du sac est important à considérer pour des excursions de plus d’une demi journée! ) ne sont pas toutes identiques non plus.

Sans donner de règle définie, vous pouvez néanmoins retenir que pour une sortie sur la journée, un sac de 10 à 35 litres sera suffisant, tandis que pour des excursions en autonomies au delà de 3 jours, un volume de 40 litres vous sera utile. Le mieux reste cependant de tester : préparer le contenu type de ce que vous allez transporter, et, à partir de là, définir le volume utile dont vous aurez régulièrement besoin.

Le porte-bébé randonnée

Là encore, il est important de pouvoir l’essayer, afin de tester comment se répartissent les charges sur votre dos.

Nous vous conseillons de vous tourner préférentiellement vers des marques de constructeur de sacs à dos : ils seront plus qualifiés pour fournir le confort nécessaire sur de longues distances.

Si vous êtes plusieurs à porter et que vos morphologies ne concordent pas, n’hésitez pas à vous tourner vers un modèle proposant plusieurs possibilités d’adaptation pour plus de praticité.

Enfin, le poids et l’aération du produit, ainsi que le confort de l’enfant sont des variables importantes.

Le pantalon de randonnée

Il se choisira en fonction de la saison et de votre pratique sportive. En hiver, vous privilégierez des matériaux imperméables et chauds, que vous pouvez peut être superposer au-dessus d’un collant en laine pour les températures les plus froides. En été, votre choix se portera plus facilement vers des matériaux légers et respirants.

Le GPS de randonnée

De nombreux modèles se partagent aujourd’hui le marché. Les marques leader vous proposent en général des modèles bien finis, notamment en termes d’ergonomie, mais plus onéreux. Il n’est pas toujours facile de se retrouver dans l’offre pléthorique présente en ligne ou dans les magasins. Comme pour les chaussures ou le sac à dos, il convient de lister les fonctionnalités que vous attendez de votre appareil : autonomie, facilités de rechargement, taille de l’écran… Une fonctionnalité qui peut s’avérer intéressante est la transflectivité : la capacité à adapter la luminosité de l’affichage à l’ambiance lumineuse de l’environnement.

Le bâton de randonnée

Utile lors de marches courtes à moyennes, le bâton de randonnée s’avère vite indispensable sur des tracés plus longs ou plus accidentés. Il soulage vos articulations, améliore votre foulée et vos performances sur la distance. Il peut aussi vous aider à vous stabiliser lors de passage d’obstacles (rivières, cailloux...).

Il n’est pas toujours aisé de trouver le bon mouvement avec un ou des bâtons au départ : un temps d’adaptation est souvent nécessaire pour trouver le bon geste et limiter la gêne ressentie. En savoir plus sur Les différences entre les bâtons de marche et les bâtons de randonnée ?

Le chargeur solaire de randonnée

Il vous sera utile pour recharger votre téléphone, votre appareil photo ou votre GPS. Pour plus d’adaptabilité, vous choisirez le chargeur solaire de randonnée en version mixte : permettant aussi la recharge via un port USB ou un allume cigare. De nombreux produits bas de gamme se trouvent à petits prix sur internet : n’hésitez pas à consulter les guides comparatifs avant d’acheter !